ALARM

Des Chauves-Souris: quand le collectif permet d'habiter son exil

Article rédigé en 2012 dans le cadre du Certificat Universitaire en santé mentale en contexte social: Multiculturalité et Précarité.

Abstract:

La question de recherche "Comment habiter son exil?" a pris naissance au cœur d’une discussion menée avec le groupe Alarm, composé de militants "du droit au logement pour tous". Un entretien collectif avec retour avec les membres du groupe a permis d’approcher et de découvrir comment des familles migrantes trouvent à
"habiter leur exil" dans leur société d’accueil. Les interlocuteurs nous dévoilent progressivement les éléments qui favorisent leur ancrage dans la société d’accueil :
- la conscience et la perception de leur étrangeté,
- le besoin et la nécessité de maintenir les ponts jetés entre "L’ici et le là-bas",
- la nécessité de préserver les loyautés envers le pays d’origine,
- les groupes et les mondes d’appartenance qui donnent sens à l’exil,
- les besoins de reconnaissance.

Cette recherche a notamment pour objectif de démontrer l’intérêt d’un travail collectif mené avec des personnes en grande souffrance sociale auquel s’ajoute l’intérêt de porter leurs voix auprès du monde politique.

31-08-2016

vzw Buurthuis Bonnevie - Maison de Quartier Bonnevie asbl
Bonneviestraat 40 - 1080 Molenbeek - T: 02 410 76 31 - F: 02 411 80 33